Aménager une chambre pour senior : comment faire ?

Publié dans Conseils et tendances le 13 févr. 2019
aménager une chambre senior

Bien souvent, avec le troisième âge vient un lot de petits problèmes liés à la santé. La plus courante est la mobilité réduite qui oblige nos seniors à rester dans leur chambre durant des heures, et dans le pire des cas, toute la journée. Afin qu’ils puissent s’y sentir à l’aise et y vivre confortablement, aménager leur chambre devient vite impératif. Mais pour ce faire, quelques paramètres sont à respecter. Suivez notre guide qui vous livre ses meilleurs conseils.  

 

Modifiez l'aménagement de la chambre

Se sentir obligé de vivre avec une aide et une surveillance constante est pénible pour les personnes âgées. En effet, elles ont ce sentiment de perdre leur dignité, de devenir une charge pour leur entourage et ressentent une certaine gêne vis à vis de la personne chargée de les assister au cours de la journée. Afin de pallier ce problème, il est important de modifier l’aménagement de la chambre pour leur simplifier la vie, optimiser leur confort et surtout leur sécurité.

La première chose à faire est de supprimer les tapis.

La prochaine étape consiste à y créer de l’espace car une chambre encombrée augmente le risque de chute. Pour cela, il faut retirer tout ce qui est inutile dans la pièce (meubles, grands objets de déco, etc.). Cela permet d’avoir de l’espace au sol qui la rend la chambre facilement accessible.

En parlant d’objets encombrants, il faut aussi se méfier des fils qui traînent par terre. Ils peuvent aussi occasionner des chutes.

En dernier point, il faut miser sur des meubles uniquement utiles. Généralement, un lit médical électrique, un fauteuil (fauteuil de repos, fauteuil roulant), une chaise percée (pour ceux qui ont une difficulté à se déplacer jusqu’aux toilettes) et une table de lit suffisent pour ce faire. Cette dernière est essentielle pour que nos seniors puissent y ranger leurs objets indispensable au quotidien : médicaments, lunettes, de l’eau, etc.   

 

Adaptez l'éclairage dans le lieu de vie

 

Une fois que tout est placé au bon endroit, il faut, par la suite, travailler l’éclairage. Ce détails est très important pour la sécurité de nos seniors, surtout ceux qui se réveillent souvent en pleine nuit, pour aller aux toilettes par exemple. En effet, se déplacer dans le noir représente un réel danger pour ceux qui ont du mal à se déplacer car une chute peut vite survenir.

L’idée est, ici, de rendre l’interrupteur facilement accessible. Il faut pour cela, le placer à la tête du lit pour leur permettre d’allumer la lumière sans avoir à se déplacer. Ou bien, de placer une veilleuse sur la table de chevet. Sinon, il existe aussi une autre alternative beaucoup plus moderne qui consiste à installer un détecteur de présence dans la chambre et permet à la lampe de s’allumer toute seule dès qu’il y a un mouvement dans la pièce et s’éteint lorsqu’elle ne détecte plus aucune présence.

Par ailleurs, optimiser l’éclairage consiste aussi à offrir à la pièce une bonne luminosité afin qu’elle soit bien éclairée. En choisissant vos lampes, préférez alors ce qui éclairent le plus pour permettre aux seniors de tout voir sur leur chemin. S’il le faut, installez un chemin lumineux accompagné d’un repère visuel nocturne. C’est encore une nouvelle technologie spécialement pensée pour les personnes âgées.

 



Choisissez un lit médicalisé adapté

Une personne âgée passe le clair de son temps au lit parce que le repos et le sommeil sont très importants pour leur bien-être. Toutes les conditions doivent alors être réunies afin que son coucher se déroule au mieux. Afin que cela puisse être possible, il est indispensable de lui choisir un lit adapté à sa situation, c’est-à-dire, un lit médicalisé électrique. Généralement il est de largeur 90 cm afin de faciliter l'accès aux soins pour les infirmières et l'accès au changement du change complet et de l'alèse de lit pour le personnel aidant au domicile. Le lit doit également être pourvu d'un matelas, soit dit "à plot" de classe I ou à mémoire de forme de classe II. (à retrouver ici).

Ce type de lit est généralement équipé de plusieurs options destinées à améliorer le confort de son occupant. Notamment, un relève-buste accompagné d’un coussin de positionnement qui permet d’avoir une meilleure inclinaison pour lire ou prendre le repas. Il est aussi équipé d’un relève-jambes qui permet au corps d’avoir une meilleure circulation sanguine. On note aussi les barrières du lit et la potence qui sont indispensables.

D’autres accessoires complémentaires viennent rallonger la liste comme : le lève personne ou le verticalisateur qui vont venir aider les personnes âgées les moins mobiles ; divers petits matériels comme l'urinal ou le bassin de lit permettront de ne pas se lever la nuit, il suffira de les disposer sur la table de lit.

 

Julie FERRER est l'auteur de cet article

Partagez cet article