Comment choisir une piscine pour sa maison ?

Publié dans Conseils et tendances le 6 juil. 2018
Bannière article choisir sa piscine

L’implantation d’une piscine dans un jardin doit être réfléchie. Son emplacement va définir une nouvelle zone de vie au cœur de vos moments de détente : dîner, barbecue, pool party etc. Pour les projets conséquents, seul un concepteur de piscine saura vous conseiller sur l’emplacement, les contraintes et la législation.

 

Comment choisir sa piscine en kit ?

 

Les modèles démontables : bois, tube, acier

Pour une piscine esthétique et solide, le modèle à bardage bois est parfait. Il faut prévoir une chape en béton pour l’installer. En effet, elle doit rester parfaitement horizontale et être protégée des accidents du terrain (pierre, trous etc.). Les dimensions s’échelonnent du 2 x 2 m au 9 x 5,20 pour une profondeur allant jusqu’à 1 m 44. Les piscines tubulaires sont constituées d’un liner retenu par des tubes métalliques : simples à monter et démonter. La présence d’une dalle béton propre et stable reste indispensable pour la pose. Elles se déclinent de 3 m à 7 m de longueur, leur prix oscillent entre 200 euros et plus de 1000 euros (en fonction de la taille). Elles sont idéales pour profiter des joies de l’eau sans une présence constante à l’année. Les piscines avec parois acier, sont plus résistantes que les modèles tubulaires. Le liner est protégé des coups extérieurs. Posées sur une dalle béton, elles sont faciles à monter et peuvent être démontées pour l’hiver.

 

Les piscines semi-enterrées

Les kits en bois et acier peuvent être semi-enterrés. Intégrés à une terrasse bois, ils permettent des aménagements esthétiques. Pour une piscine dont la surface excède 10 m2, il faut demander un permis de construire.

 

Les piscines enterrées

Pour les budgets plus conséquents, le choix d’un bassin enterré est la solution idéale. A toutes les étapes, du plan à la réalisation, seul un professionnel peut évaluer la faisabilité de votre projet : la nature de votre sous-sol, réseau racinaire, voisinage etc.

 

Le liner

Le liner est la technique la plus souvent retenue pour une piscine enterrée. Cette toile en PVC s’adapte aux contraintes du terrain et permet toutes les fantaisies de forme. Elle est retenue par un profilé d’accrochage, lui-même installé dans votre terrain. Le liner devra être changé tous les 10 ou 15 ans. Un bassin équipé d’un liner ne doit jamais être vidé. Il est possible de personnaliser votre liner : couleur, frise, motifs etc.

 

Les piscines coque ?

Les coques de piscine en polyester, vinyle, acrylique ou céramique sont préformées en usine. Le choix des formes est large, ouvert à toutes les fantaisies. En fibre de verre, avec une couche de finition appelée gel coat, elles sont particulièrement résistantes. Elles sont livrées prêtes à installer.

 

Le bassin écologique

Le bassin écologique repose sur la symbiose entre plantes aquatiques et micro-organismes. Aucun produit chimique n’est utilisé pour l’entretien. En contrepartie vous devrez veillez à la bonne santé des végétaux qui filtrent l’eau. Ce type de bassin-piscine est esthétique, et s’intègre parfaitement dans un jardin paysagé.

 

Le couloir de nage : idéal pour les sportifs

Un couloir de nage est équipé d’un moteur qui induit un courant. Vous nagez à contre-courant. Ce bassin nécessite une petite largeur, mais une longueur minimale de 10 m pour 2,5 à 3 m de large. Il a sa place dans un jardin étroit, et permet de faire de vraies longueurs.

 

Comment bien intégrer sa piscine dans son terrain ?

 

Il faut définir les zones de passage, pensez à l'ensoleillement, évaluer les vis-vis, ainsi que le coût des travaux et d'entretien. L’éclairage de votre bassin est important. Les fabricants proposent des systèmes led à variateurs. Enfin la couleur de votre revêtement influe sur la couleur de l’eau : il existe des nuances de bleu, vert mais aussi de gris.

 

L’entretien de votre piscine

L’eau d’une piscine doit être traitée et son taux d’acidité (PH) régulièrement vérifié. En l’absence de traitement votre piscine ressemblera très vite à une mare (!). Le chlore est à la base des traitements, il faut y ajouter des anti-algues. Le traitement au brome est une alternative moins agressive. Un système de filtration à cartouches devra être ajouté.

 

 

L’eau salée

Pour un entretien plus économique et un grand confort de baignade, on peut saler son eau. L’entretien se limite à l’achat de sel de piscine. L'achat d'un filtre électrolyseur est préconisé.

 

Le traitement par stérilisateur Ultra-violet

Grâe à cette technique haut-de-gamme vous n’utiliserez qu’une dose infime de produit chimique. L’eau sera naturellement purifiée par un stérilisateur UV. Enfin, pour profiter d’une eau chauffée toute l’année, il suffit d’installer une pompe à chaleur, qui aspire l’air chaud extérieur et le diffuse dans le bassin. Vous pouvez également ajouter un abri, après avoir déposé un permis de construction en mairie.

 

Pour aller plus loin dans vos recherches sur les piscines :

 

JD ROCHETAING est l'auteur de cet article

Partagez cet article