PourLaMaison Blog
abris de jardin en bois.png
0

Nos conseils pour choisir votre abri de jardin en bois

Publié le par Coraline

Vous n’en pouvez plus de voir les jouets de vos enfants éparpillés ici et là dans le jardin et vos outils de jardinage exposés à la dictature des intempéries ? Vous avez décidé de vous offrir un abri de jardin en bois pour ranger les outils, le matériel et le mobilier de jardin, mais vous recherchez des conseils éclairés afin de choisir le meilleur abri de jardin ? Découvrez ci-dessous nos conseils pour vous aider à choisir le meilleur abri de jardin en bois.

 

Conseil n°1 : le choix du bois

Trois essences de bois se démarquent clairement en termes de fréquence d’utilisation pour leur fabrication : l’Épicéa, le Pin et le Douglas. Chaque essence apporte ses avantages et ses spécificités.

L’Épicéa : c’est le bois le plus utilisé, car il est facile à travailler. De plus, l’Épicéa est naturellement résistant face aux intempéries, attaques extérieures et face à l’humidité. Notre conseil : portez attention à la provenance du bois. L’Épicéa provenant des pays nordiques est plus résistant, car les températures froides de ces régions ralentissent la pousse des arbres et confèrent au bois de meilleures garanties.

Le Pin : il se rapproche de l’Épicéa de par sa facilité à usiner et à travailler en usine. Il faut cependant porter une plus grande attention au traitement et à l’entretien du Pin, car il est plus sensible à l’humidité.

Le bois Douglas : il est moins utilisé pour la fabrication d’abris de jardin, mais plutôt pour des structures comme des pergolas ou carports. Ce bois légèrement rougeâtre affiche pourtant de grandes qualités de résistances face à l’humidité et aux champignons. C’est l’une des essences les plus durables (naturellement de classe 3).

 

Conseil n°2 : la superficie à choisir

Avant de commencer, nous tenons à préciser que l’abri de jardin est plus qu’un simple espace de rangement d’outils et de matériels de jardin. Vous pouvez aussi y installer une pièce de vie, un entrepôt pour vos bois de chauffage, un mini atelier de bricolage, un petit bureau, etc.

Vous devez donc définir la superficie à occuper en fonction de l’usage ou des usages auxquels vous envisagez d'affecter l’abri de jardin. Des démarches administratives peuvent devenir impératives en fonction des dimensions de l’abri. Sachez également que lorsqu’une déclaration administrative est obligatoire, vous serez soumis à la taxe d’aménagement, également appelée taxe abri de jardin.

  • Les abris de moins de 5 m² : pratiques pour les petits budgets, ils sont plus faciles d’installation et peuvent abriter les outils et produits d’entretien de jardin, une petite tondeuse, vos bois de chauffage, etc. Ils ne nécessitent pas de démarche administrative.
  • Les abris de superficie comprise entre 5 et 10 m² : ils sont plus adaptés à des équipements comme les brouettes, les ateliers de bricolage, le rangement de votre salon de jardin, etc. Ici, il faut faire une déclaration de travaux au préalable à la mairie.
  • Les abris d'une superficie comprise entre 10 et 20 m² : ceux-ci représentent carrément des pièces de vie supplémentaire. Ils peuvent abriter une cuisine d’été, une chambre pour les visiteurs, une salle de jeux pour les enfants, etc. Ils nécessitent une demande de permis de construire auprès de la mairie.

Notez que vous n’êtes pas nécessairement tenu de définir la superficie de votre abri en fonction de vos besoins actuels. Vous pouvez aussi vous projeter dans l’avenir et anticiper vos besoins futurs, surtout si vous avez le projet de transformer votre abri en pièce de vie supplémentaire, en chambre d’amis ou encore en bureau. Dans tous les cas, dès que vous avez fixé sur la superficie de votre abri, il faudra penser à la structure optimale à lui donner.

 

Conseil n°3 : la structure à adopter

Par structure, nous entendons les modalités relatives aux ouvertures, aux fondations et à la toiture de l’abri de jardin en bois. Vous devez tenir compte de :

Ses ouvertures

Celles-ci sont importantes en fonction de l’usage que vous souhaitez faire de votre abri. Pour un simple local de stockage, la luminosité ne sera pas une priorité. Cependant, si vous souhaitez accéder à l’abri avec des objets volumineux tels qu’une tondeuse ou un salon de jardin, une double porte vous facilitera l’accès.

Ses fondations

Afin que votre abri soit solidement fixé, stable, et résistant face aux intempéries, il faudra l’installer sur une dalle en béton ou sur des plots en béton ou en PVC lorsqu’il est équipé d’un plancher.  Pensez également à poser une bâche ou un film d’étanchéité (feutre géotextile) entre les fondations afin de réduire les risques de remontées d’humidité ou encore les repousses de mauvaises herbes.

Pour les surfaces de plus de 15m², la dalle reste la fondation la plus stable et durable.

Sa toiture

La toiture d’un abri de jardin peut se présenter sous une forme plate ou sous une forme inclinée avec double pente ou une pente unique. Ces dernières années les abris de jardin à toit plat sont davantage plébiscités pour leur style contemporain.

L’abri double pente reste un classique dans le jardin des Français. Le Shingle (bardeaux bitumeux) est doté d'une étanchéité de qualité et durable (plus de 20 ans).

Pour les toits plats, vous pourrez choisir entre le feutre bitumeux et les bandes d’EPDM qui sont plus qualitatives, mais plus onéreuses.

 

Conseil n°4 : l'entretien du bois

Qu’il s’agisse d’un abri en madriers ou en panneaux, le bois est l’un des matériaux les plus plébiscités pour sa robustesse et son caractère authentique. L’abri de jardin en bois s’intégrera donc parfaitement dans l’environnement de votre jardin.

Toutefois, pour que l’apparence et la qualité du bois demeurent plus ou moins intactes, une couche de peinture ordinaire à but décoratif ne suffira pas. Il faut appliquer un traitement insecticide et fongicide pour préserver la beauté de votre abri au fil des saisons. Ce traitement devra être répété environ tous les 3 à 4 ans selon l’environnement.

En outre, dans le cas où vous voudriez vous servir de votre abri comme d’une pièce de vie, vous pouvez penser à renforcer l’isolation thermique, même si le bois est le matériau possédant la meilleure inertie thermique. Pour cela, de nombreuses solutions s’offrent à vous pour isoler le sol, les murs et le plafond : laine de verre, panneaux OSB ou encore panneaux sandwich…

Merci de remplir tous les champs et de valider le captcha pour envoyer un commentaire.
Votre commentaire a été enregistré avec succés. Merci !
Chargement

Cet article vous a plu ? Laissez-nous un commentaire !