Quels sont les critères à prendre en compte pour assurer sa maison ?

Publié dans Conseils et tendances le 27 nov. 2018
Banniere assurance maison

De nombreux propriétaires de bien immobilier décident de souscrire une assurance maison afin de protéger leur habitation en cas de sinistre. Si vous aussi, vous souhaitez couvrir votre bien avec le dispositif d’assurance adapté, découvrez dans ce dossier les différents critères que vous devez considérer.

 

1. Montant des biens à assurer

Lorsque vous optez pour l’assurance maison multirisque, sachez que cela ne couvre pas uniquement votre habitation, mais également tous les biens qui s’y trouvent : meubles, appareils électroménagers, vaisselles…

 

Pour connaître le prix que vous allez payer pour assurer votre maison, vous devez effectuer une estimation de la valeur de l’ensemble de vos biens. Pour ce faire, le meilleur moyen c’est de calculer la somme de toutes les factures. Si vous n’avez pas pu toutes les conserver, vous pouvez réaliser une estimation générale de vos objets.

 

Une fois votre calcul effectué, l’assureur procède à sa propre évaluation de vos biens en utilisant un coefficient de vétusté. Cela afin de déterminer la valeur actuelle de vos biens pour ensuite déduire le montant de l’indemnisation. Une estimation sera cependant effectuée tous les ans afin d’inclure les différents autres équipements que le propriétaire aurait acquis tout au long de l’année.

 

Cependant, pour estimer correctement vos biens et obtenir le montant d’estimation le plus adéquat, attardez-vous sur l’estimation de vos biens de valeur. Qu’il s’agisse de bijoux ou de meubles anciens, il est préférable de faire recours à un spécialiste, car il existe autant de critères qu’un assureur peut négliger pour les estimer convenablement. Cela dépend essentiellement de la valeur de votre bien. Pour en savoir plus sur , n'hésitez pas à demander plus d’infos sur l’immobilier de votre région.

 

2. Montant de la franchise

La franchise correspond au montant que l’assuré doit payer dans le cadre de son indemnisation à la suite d’un sinistre. La manière dont elle est calculée est cependant spécifiée clairement dans votre contrat d’assurance maison. Il existe deux catégories de franchise : la franchise relative et la franchise absolue. Il existe également plusieurs modes d’estimation de la franchise :

  • Montant fixe,
  • Pourcentage du montant à indemniser,
  • Les deux.

 

 

Franchise relative

La franchise relative aussi appelée franchise simple, propose une indemnisation complète. Dès que son montant est dépassé, le sinistre sera couvert dans son intégralité.

Franchise absolue

Généralement, lorsque votre contrat d’assurance maison ne spécifie pas qu’il s’agit d’une franchise relative, le modèle par défaut est donc absolu. Pour ce type de franchise, l’indemnisation a lieu lorsque le montant du sinistre est supérieur à celui de la franchise, en revanche, et à la différence de la franchise relative, le montant remboursé sera la différence entre celui du sinistre et celui de la franchise.

 

3. Mode d’indemnisation de l’assurance maison

Il arrive que l’assureur vous met dans une fourchette de prix souvent plus faible comparée à la valeur de vos biens et que vous ne parvenez pas à obtenir une remise sur les primes. Dans ce cas, ce que vous pouvez faire, c’est de négocier le mode d’indemnisation à appliquer dans votre contrat.

 

 

Vous pouvez entre autres faire recours au mode “rééquiper à neuf” qui vous permet d’obtenir une indemnisation plus avantageuse, car l’assureur n’appliquera pas le coefficient de vétusté.

 

4. Risques couverts

Dans tous les cas, les risques couverts par l’assurance maison sont :

  • L’incendie : cette garantie est toujours comprise dans tous les contrats d’assurance maison. Elle concerne les dégâts du feu et de la foudre, sauf s’ils sont du fait de l’assuré.
  • Dégâts des eaux : bien qu’elle soit compris traditionnellement dans tous les contrats, elle ne prend pas en charge néanmoins les frais d’installation de nouveaux matériels.
  • Vol : cette garantie inclut les mesures que vous avez mis en place pour éviter les cambriolages, donc, à étudier avec précaution.
  • Tempête, grêle et neige.
  • Bris de glace : cette garantie est toujours contenue dans les contrats.
  • Autres : il existe bien d’autres garanties qui peuvent être comprises dans les contrats d’assurance maison (frais d’expert, relogement...)

 

5. Statut de l’assuré

Locataire, propriétaire ou copropriétaire, voici les différentes conditions pour chaque cas :

  • Lorsque vous êtes locataire, vous êtes tenu de souscrire à une assurance maison multirisque et fournir un justificatif de validité au propriétaire chaque année.
  • Lorsque vous êtes propriétaire, vous n’êtes pas obligé de vous souscrire à une assurance quoique cela soit préférable.
  • Lorsque vous êtes copropriétaire, c’est le syndic qui se charge de vous souscrire une assurance maison. Cependant la couverture de vos biens matériels ne sera pas comprise et il faudra que vous le fassiez vous-même.
JD ROCHETAING est l'auteur de cet article

Partagez cet article