Jardin de galets : une tendance qui s’invite à tous les espaces extérieurs

Publié dans Conseils et tendances le 13 déc. 2018
bandeau galets de jardin

Entrée de maison, allée, pieds d’arbres ou bordure de jardin, les galets peuvent être sollicités pour différentes utilités. Alternative aux gravillons et auto-bloquants, ces matériaux sont de plus en plus présents dans nos cours. Ils peuvent être de petites ou grandes tailles, mais leur spécificité réside toujours dans le fait qu’ils accordent une certaine sérénité à notre jardin. Comment bien intégrer les galets dans notre jardin ? Est-il toujours possible de les utiliser si l’on pense installer un poulailler dans notre cour ? Découvrez toutes les choses à savoir sur ces matériaux.

 

Quelques règles à appliquer pour la mise en place de jardin de galets

Il est vraiment difficile d’intervenir une fois les galets posés. Avant de les planter, vous devez donc préparer le sol sur lequel ils seront installés. Celui-ci doit être aménagé avec soin et les apports de compost doivent également se faire en conséquence. Pour cela, vous devez alors niveler la surface de manière à évacuer les eaux de pluie. Il est également essentiel de bien agencer les galets pour que le résultat ressemble le plus possible au lit d’une rivière de montagne.

 

Avant les travaux de nivelage, pensez d’abord à passer les différentes gaines de réseaux (électriques ou plomberie) Le sol sera ensuite défoncé à l’aide d’une fourche pour que les amendements nécessaires puissent être incorporés. Le choix des amendements se fera en fonction de la nature du sol. Pour un terrain acide, vous devez faire un apport de chaux. S’il est plutôt calcaire, un apport de tourbe blonde et de terreau de feuilles est mieux adapté. Le sol doit être parfaitement drainant. Si votre sol est compact, faites un généreux apport de sable de rivière. Faites enfin un apport de compost décomposé que vous allez enfouir avec un simple coup de croc.

 

Une fois le nivelage du sol achevé, faites une pente d’un centimètre au mètre pour permettre l’écoulement des eaux de pluie vers le réseau d’évacuation si le terrain n’a pas de pente. Recouvrez ensuite toute la surface avec du feutre non tissé avant de relier parfaitement les bandes entre elles en les faisant croiser de 10 à 15 cm. Pour maintenir les bandes bien en place, vous devez les brocher avec un gros fil de fer galvanisé. Cette couche de géotextile est indispensable pour empêcher les herbes d’envahir les galets.

 

Qu’en est-il si vous avez déjà un poulailler dans le jardin ?

La présence d’un poulailler maison ne doit pas constituer un obstacle pour la mise en place d’un jardin de galets. En effet, pour harmoniser votre espace extérieur, le tout est de ne pas rendre votre installation accessible aux volailles. Pour cela, vous pouvez par exemple installer une fine clôture entre les deux espaces. Toutefois, vous pouvez également destiner une partie de vos galets à la décoration de votre poulailler. Vous pouvez par exemple entourer votre bac à poussières avec de gros galets de manière à bien garder celui-ci en place. Si l’idée vous tente, il est recommandé de placer le tout dans un coin où les eaux de pluie ne peuvent pas atteindre. Ceci dit, la présence d’un poulailler ne doit pas constituer un obstacle à votre projet de création de jardin de galet.

 

Entretien du jardin de galets

Pour que la beauté de votre jardin perdure, vous devez nettoyer régulièrement vos galets en les débarrassant des feuilles mortes et autres débris. À défaut de nettoyage régulier, les mauvaises herbes finiront par s’installer entre les galets. Mettez également une bâche par-dessus des galets au moment de tailler les plantes pour éviter à nettoyer à travers les galets par la suite. Après la deuxième année de plantation, vous devez penser à des apports réguliers d’engrais biologiques au printemps. Dans ce cas, pensez à l’engrais liquide, car celui-ci est plus facile à utiliser.

JD ROCHETAING est l'auteur de cet article

Partagez cet article